M. Copley Amory

La CAGM tient la première partie de son nom du Dr Walter Amory, scientifique du début du XXe siècle qui s’est intéressé au saumon de l’Atlantique et qui a fondé la station de biologie de Matamec. À l’été de 1931, sous l’égide du fils de Walter Amory, eut lieu une conférence internationale sur la périodicité biologique réunissait des savants du monde entier dans la région.

La deuxième partie du nom honore Donald Gallienne, ancien maire de Sept-Îles et ancien député de l’Assemblée nationale. Sous son impulsion, la station de biologie a été prise en main par l’Institut Woods Hole Oceanographic entre 1966 et 1985. Pendant cette période, cinq universités québécoises et cinq américaines ont effectué des recherches sur la rivière Matamec.

Archive

Suite au déclin et à l’arrêt des activités de recherche dans le bassin-versant de la rivière Matamec, la Corporation Amory-Gallienne de Matamec (CAGM) fut fondée afin de préserver ce territoire.

Les efforts de la CAGM ont porté fruits, puisqu’en 1994 la partie sud du bassin-versant de la rivière Matamec était désignée réserve écologique par le gouvernement du Québec.

Depuis, la CAGM a pour principal mandat de promouvoir la conservation du bassin versant de la rivère Matamec et du marais salé du Petit-Havre pour des activités de sensibilisation.